top of page

Rubrique les grands disparus : Nombre Noir sisheido

Nombre Noir est de ces parfums nimbés de mystère dont l’aura fascine les amoureux de parfum les plus fervents depuis une quinzaine d’années. Cette première création de Serge Lutens pour Shiseido ne fût heureusement pas la dernière puisque, dans le sillage de Féminité du Bois (1992), il fonda sa propre maison de parfum, Les Salons du Palais Royal, une des pionnières dans l’univers des marques confidentielles.















Nombre Noir est sans doute devenu culte parce qu’il n’a été commercialisé qu’un an. Véritable étoile filante, il fût lancé en 1982 pour être discontinué en 1983. Telles ces stars parties trop tôt, sa courte vie sur le marché en fit une légende. Esquissant sa rareté, créant un manque.

Pourquoi Nombre Noir s’est-il fait si furtif si le marché ? Une partie de la production s’étant révélée défectueuse, la marque a détruit un stock de flacons non pressurisés. (Histoire qu’il soit encore plus difficile d’avoir la chance de mettre la main sur un flacon). Le packaging en forme d’origami était en outre très coûteux à produire. Il semble enfin que la formule, riche en damascones, (molécules de synthèse isolées de la rose aux notes fruitées, notamment de pomme), ait été instable et photosensibilisante. Mais ce n’est qu’une rumeur sans confirmation officielle.


La seule certitude que nous ayons, c’est le nom du parfumeur, un certain Jean-Yves Leroy, auquel on ne rattache d’ailleurs qu’une fragrance, Nombre Noir. Chose suffisamment rare pour être soulignée. A-t-il co-signé cette sombre partition sans que l’autre parfumeur ne soit crédité ? Cet illustre inconnu a-t-il eu un seul et unique coup de génie pour retomber aussitôt dans l’oubli ? Quoiqu’il en soit, Jean-Yves Leroy a disparu sans laisser de trace, puisqu’il se suicida par la suite. Nombre Noir exhale ainsi un souffle étrange … Et une certaine noirceur.

Le flacon et le packaging très travaillé ont été conçus par Shuichi Ikeda et Masataka Matsubara. Un flacon reposant sur un cocon noir luxueux, le tout habillé d’un écrin noir octogonal aux allures d’origami.

Pour revenir à la réalité, Nombre Noir est depuis une quinzaine d’années l’objet de désir de nombreux collectionneurs de parfums. Telle une chasse au trésor, nous guettons inlassablement un de ces quelques flacons dispersés à travers le monde. Le plus souvent, lorsque nous avons de la chance, nous mettons la main sur une miniature d’eau de parfum, l’extrait dans son sublime écrin tenant plus du mirage qu’autre chose.


292 vues0 commentaire
bottom of page